La transe chamanique & les capacités du cerveau (13’30)

S’inscrivant aujourd’hui parmi les écrivains-voyageurs, Corine Sombrun passe son enfance en Afrique, au Burkina Faso. En 1999, elle s’installe à Londres où elle travaille comme pianiste-compositeur puis reporter pour BBC World. Au cours d’un reportage en Mongolie en 2001, un chamane lui annonce qu’elle est chamane et sa « voie » dit-il, sera de suivre leur enseignement secret. Après huit années d’apprentissage, où elle passe plusieurs mois par an à la frontière de la Sibérie auprès d’Enkhetuya, chamane de l’ethnie des Tsaatans chargée de lui enseigner les techniques de transe, elle collabore avec des scientifiques et est à l’origine du premier protocole de recherche sur la transe chamanique mongole étudiée par les neurosciences.

Son dernier livre, Les esprits de la Steppe paru chez Albin Michel, retrace au travers de la vie d’Enkhetuya, cette aventure du chamanisme mongol des années 1950 aux laboratoires de recherche : La transe chamanique & les capacités du cerveau ?

 

Publicités
Cet article a été publié dans Vidéos. Ajoutez ce permalien à vos favoris.