Hervé Jupin, économiste & géopoliticien français, pour une vision réaliste du monde

Hervé Juvin est écrivain et conférencier, mais également Président d’Eurogroup Institute (filiale d’accompagnement stratégique d’Eurogroup). Auteur d’essais sur l’économie, la société et la mondialisation, il est spécialiste de la banque et des marchés financiers. Grand arpenteur du monde, il a publié plusieurs centaines d’articles, notamment dans Le Débat (Gallimard), L’Expansion, Agir, et préside par ailleurs une société de conseil aux gouvernements, aux institutions et aux entreprises.

Parmi ses ouvrages, citons :

“Les marchés financiers – voyage au coeur de la planète financière”, Editions d’Organisation, 2004 ;

“L’Avènement du Corps – quand mon corps est mon seul patrimoine”, Gallimard, 2006 (traduit en quatre langues),

“Produire le Monde – pour une croissance écologique”, Gallimard, 2008,

et “L’Occident mondialisé ? Controverse sur la culture mondiale”, avec Gilles Lipovestsky, Grasset, mars 2010.

Prix

Prix IFG du meilleur livre d’économie financière 1996 pour « Le Devoir de Gestion »

Prix Turgot 2005 (prix spécial du jury ) pour « Les Marchés financiers – Voyage autour de la planète financière »

Prix du Livre du Dirigeant 2006 pour « L’Avènement du Corps » (Gallimard)

Bibliographie (principales publications)

Conférences :

CSOJ Hervé Juvin parle d’humains hors-sol, 18 oct 2013

UV4.Hervé Juvin les raisons de la dette, 20 mars 2013

Hervé Juvin sur le déracinement des populations, 26 nov. 2012

Hervé Juvin : « Bienvenue dans la crise du monde », 17 oct. 2012

« Bienvenue dans la crise du monde » était, il y a quelques années, bienvenue dans la crise de la dette ; c’était bienvenue dans la crise de la finance mondiale ; c’était bienvenue dans la remise en cause de tous les dogmes qui nous avaient tenus assoupis pendant au moins 20 ans. « Bienvenue dans la crise du monde » en 2012 prend un tour tout à fait différent : le changement d’objet de la finance de marché, sur des territoires où il n’était pas attendu…

LEFFONDREMENT DE LA MONDIALISATION, 7 mars 2010 :

les paradoxes de la mondialisation, les 4 credo du mondialisme,
le retour de l’histoire et de la géographie,
la fin du conte de fée européen, le retour au réel,
Nous sortons de la phase où la mondialisation a signifié uniformisation et banalisation du monde. Nous entrons dans lère de linsurrection des différences, analyse-t-il. La façon si particulière avec laquelle la Chine sapproprie Internet en est à ses yeux une bonne illustration. Ce constat se double dune mise en garde à nous, Occidentaux, Européens, Français. Notre incompréhension du monde risque de nous revenir comme un boomerang. Un appel à la lucidité…

Publicités
Cet article a été publié dans Géopolitique & économie mondiale. Ajoutez ce permalien à vos favoris.