Solidaires : la boutique du bonheur

Les uns apportent, les autres emportent, et tout est gratuit au Magasin pour rien, à Mulhouse. Un lieu unique en France, entre recyclage et solidarité.

Une caverne d’Ali Baba se cache derrière la porte du 103, rue Vauban, à Mulhouse (Haut-Rhin). Peluches, livres, ballons et bibelots cohabitent dans le joyeux bric-à-brac du Magasin pour rien.

Les étagères ploient sous le poids d’assiettes aux motifs désuets. Le comptoir disparaît sous des coupelles remplies de breloques.

Le principe ? On dépose ici ce qui ne sert plus. Ou on emporte ce qu’on veut, dans la limite de trois objets par semaine. Sans rien débourser.

Ou on emporte ce qu’on veut, dans la limite de trois objets par semaine. Sans rien débourser.

Ce jour-là, Khira, 35 ans, intimidée, fouille des yeux un empilement de vaisselle. Une aubaine pour cette Italienne sans emploi : « Nous n’avons rien pour équiper la maison, tout est si cher, souffle-t-elle. Aujourd’hui, j’ai trouvé un porte-serviettes, des moules pour faire des biscuits aux enfants et un plateau. »

Marie, bénévole, la guide doucement. « L’ambiance est amicale. Riches, pauvres : tout le monde est accueilli de la même manière », apprécie Mike, artiste-peintre de 57 ans et adepte de la première heure.

Aurore, 40 ans et masseuse, vide un vaste cabas : « Je donne un fer à lisser, des DVD, un abat-jour… Et je dis aux gens autour de moi d’arrêter de jeter et d’apporter leurs vieux objets ici, c’est plus utile ! »

« Ici, on ne parle pas de clients »
L’énergique Mireille Gigante tient boutique depuis novembre 2009. En contrat aidé, elle ouvre trois demi-journées par semaine.

Aux badauds ordinaires se mêlent des personnes envoyées par le Samu social et les assistantes sociales de la ville.

« Ici, on ne parle pas de clients, mais d’accueillis. Il faut être à l’écoute. » Pour les plus démunis, Mireille passe outre la règle des trois objets : elle les laisse repartir avec tout ce dont ils ont besoin.

Ce magasin inattendu sort de l’imagination de Roger Winterhalter, 74 ans, militant de la Maison de la citoyenneté de Mulhouse, qui loue le local avec l’aide de la ville.

« La plupart du temps, tout se passe bien, observe-t-il. Mais la boutique est dans un quartier défavorisé, ce qui peut créer des tensions avec certaines personnes du coin, alcooliques ou droguées. »

Peu importe. Affichée sur la porte, la devise du magasin annonce la couleur : « Donner, c’est recevoir. »

Et si vous participiez… en donnant des objets
Le Magasin pour rien, 103, rue Vauban, Mulhouse.
Tél. : 03 89 42 04 32.
Ouverture : le mardi et le jeudi (9h-12h), le vendredi (14h-17h).

Extrait du Parisien Magazine : http://www.leparisien.fr/magazine/grand-angle/solidaires-la-boutique-du-bonheur-17-12-2012-2414829.php
Publicités
Cet article a été publié dans Géopolitique & économie mondiale. Ajoutez ce permalien à vos favoris.