Les nouveaux émetteurs TNT-GSM sont une arme

… de destruction massive

Article de décembre 2014 extrait de « Alternative santé » :

ALERTE ROUGE !


Le gouvernement totalement inconscient, incompétent et irresponsable vient de prendre une décision gravissime en termes de santé publique et d’environnement.
En effet, le Premier ministre Manuel Valls a annoncé officiellement mercredi 10 décembre dernier l’ouverture du marché de la télévision numérique terrestre (TNT) aux opérateurs des fréquences micro-ondes de 700 MHz, nommées « fréquences en or » en raison de leur extrême pouvoir de pénétration allant de 420 à plus de 500 mm, soit environ 0,50 m dans l’ensemble des matériaux de construction.

Nous sommes très loin de toutes les études scientifiques – sur la pénétration de 124,5 mm du 2.450 MHz – qui mettent en garde les utilisateurs de téléphones mobiles sur les dangers que court leur cerveau, car avec le 700 MHz, c’est carrément celui de tous les voisins (téléphonie passive) qui est menacé. Cela doit être classé « CRIME CONTRE L’HUMANITÉ ! »

Le but recherché à court terme par les opérateurs est d’obtenir que la TNT passe par le réseau d’antennes relais de téléphonie mobile, TV publique incluse !

Jusqu’ici, les fréquences micro-ondes très nocives en 700 MHz sont ou ont été exploitées par les émetteurs de TNT implantés sur des points hauts, situés loin, souvent à 10 ou plusieurs dizaines de kilomètres des zones habitées. Même si la puissance injectée en KW dans les émetteurs est importante, cette puissance radiative décroît très vite (avec le carré de la distance) et lorsqu’elle atteint les zones habitées, elle est devenue très faible, comme le prouvent toutes les mesures comparatives de l’Agence nationale des fréquences (ANFR).

En conséquence, beaucoup de personnes et d’enfants résidant dans les zones proches autour des antennes relais seront encore plus irradiés, voire très fortement irradiés dans la zone hyperdangereuse dite de transition, et pour certains se trouvant carrément dans la zone de Rayleigh, ce sera encore pire – cela signifie dans ce cas une espérance de vie de quelques mois à quelques années au maximum avec des cancers foudroyants, des leucémies, les enfants étant les cibles les plus fragiles.

Manuel Valls aurait été bien inspiré de regarder ce reportage de M6 (regardez surtout à partir de 4’38 »)  sur la réalité du nombre de cancers et de morts  dans un immeuble irradié par les antennes relais. C’est hallucinant ! Un peu plus d’un an après, il a été impossible de réaliser un autre reportage, la quasi-totalité des intervenants interviewés étaient morts !

Étant donné qu’il est peu probable (sauf putsch citoyen massif) que le gouvernement revienne sur sa décision criminelle, il va falloir quitter les villes et tous les endroits où il y a des antennes relais pour habiter loin de celles-ci, peut-être même en s’adossant à des collines de protection, dans des maisons anciennes dont les murs font 50 à 60 cm d’épaisseur minimum, et équipées de rideaux blindés aux fenêtres et aux portes (ça se vend sur internet). Il faudra peut-être aussi envisager de s’équiper, pour aller faire les courses, de combinaisons intégrales argentées réfléchissantes, un peu comme les cosmonautes… Les amis, on est en train de basculer dans la survie, sur une planète de moins en moins accueillante ! Quant aux animaux, quant aux plantes, je n’ose même pas y penser



 Source des données techniques :
 Next-Up, organisme indépendant, collaborant étroitement avec la Criirem et la Criirad.

 

Publicités
Cet article a été publié dans Géopolitique & économie mondiale, Santé globale. Ajoutez ce permalien à vos favoris.