La pierre d’Alun : distinguer les deux types de qualité tout à fait différente

La pierre d’Alun, toxique ou pas ? 

L’alun est un sel double d’aluminium et de potassium, issu d’un cristal de roche, qui régule la sudation sans pour autant boucher les pores de la peau. Alors que la pierre d’Alun était présentée il y a quelques années comme le dédorant naturel miracle, une récente polémique sur la présence d’aluminium dans les produits cosmétiques discrédite quelque peu ce produit. Difficile d’y voir clair dans tout ça. Du coup, l’aluminium dans la pierre d’alun c’est nocif ou pas ?

Et bien cela dépend du type d’aluminium contenu. Il faut savoir qu’il existe deux types de pierre d’alun de qualité totalement différente. La première est la pierre d’alun d’ammonium. Fabriquée à base de sels d’ammonium issus des résidus de l’industrie chimique lourde, elle n’est absolument pas naturelle. Facile à reconnaître, elle présente un aspect opaque. L’aluminium n’étant pas hydraté, il se fixe sur la peau et pénètre donc les tissus. C’est ici qu’apparait le problème. En effet, les molécules d’aluminium présentes dans le sang se logent dans notre cerveau et favorisent l’apparition d’Alzheimer ou encore du cancer du sein.

La pierre d’alun naturelle, donc celle à utiliser, est celle de potassium. Aussi appelé aluminium hydraté, c’est une forme stable de l’aluminium qui ne se fixe pas sur la peau et par conséquence ne la pénètre pas. L’aluminium s’élimine simplement par le phénomène de transpiration ou au moment de la douche. Ne réagissant pas chimiquement, il n’y a pas de risque de libération de l’aluminium, contrairement aux hydrates de chlorure d’aluminium que l’on retrouve dans certains déodorants classiques.

Maintenant que vous savez quelle pierre d’alun utiliser, vous pourrez profiter pleinement de ces avantages. Véritable antiseptique, la pierre d’alun combat les bactéries responsables de la mauvaise odeur lors de la transpiration. Contrairement aux déodorants, la pierre ne masque pas l’odeur par une autre mais l’élimine. Et comme la transpiration est un processus naturel du corps qu’il ne faut absolument pas supprimer, l’alun régule la sudation mais sans la bloquer. Elle permet de raffermir les tissus et de resserrer les pores de notre peau en la laissant respirer. Ses propriétés astringentes sont aussi efficaces pour réguler la sécrétion de sébum et donc lutter contre l’acné.

La pierre est à appliquer humidifiée sur les zones du corps à traiter. Attention aux peaux sensibles, l’alun peut piquer parfois. N’oubliez pas de rincer la pierre après chaque utilisation et de la ranger au sec, vous la conserverez ainsi des années ! Elle s’utilise également sous forme de poudre pour donner de l’éclat à votre linge ou encore supprimer la mauvaise odeur de vos chaussures.

 

http://www.developpementdurable.com/conso/2013/05/A6662/la-pierre-dalun-toxique-ou-pas.html

Publicités
Cet article a été publié dans Développement personnel, Santé globale. Ajoutez ce permalien à vos favoris.