A l’intérieur

Rien à l’extérieur ?

par Patrice Julien (référent en France, Belgique et Suisse)

L’une des choses les plus importantes que j’ai découverte grâce à l’I-Dentité de Soi par le Ho’oponopono®, c’est cette idée d’être « à 100% responsable ». Qu’est-ce que ce changement de perspective a changé dans ma vie ? Tout !

Concrètement ça veut dire que jusque là je croyais que la plupart des problèmes qui apparaissaient dans ma vie venaient de l’extérieur, des gens, des circonstances, etc. Et puis grâce à la pratique de SITH® (Self I-Dentity Through Ho’oponopono®), j’ai réalisé que tout problème venait de l’intérieur et que ce prétendu « extérieur » était juste un écran sur lequel les « mémoires » se projetaient.

Par exemple, auparavant, un conflit avec mon épouse semblait totalement prendre source dans « son » attitude… Cette simple idée qu’il n’y a rien à l’extérieur m’a permis de changer de point de vue et de me dire : « Des mémoires qui remontent en moi sont en train de générer ce conflit avec mon épouse ? »


Grâce à cette prise de conscience, au lieu de chercher à « avoir raison », de m’engager dans un drame, à chaque fois, je vois une lumière qui se met à clignoter dans ma tête : « Nettoyer ! Nettoyer ! Nettoyer !! » Je nettoie donc et je laisse passer en toute confiance. Du coup les conflits deviennent de plus en plus rares et brefs et ils ne laissent plus de traces. Et il en est de même dans toutes les situations de ma vie quotidienne impliquant « les autres » ou “lʼextérieur”. Qu’il s’agisse d’un robinet qui fuit ou de problèmes dʼordinateur, ce qu’on appelle “réalité “ est le produit de mémoires qui se répètent.

La chose merveilleuse dans la technique, c’est que je n’ai pas besoin de me demander : « Mais pourquoi ? », « Mais comment ? », « Mais qu’est-ce qui ? ». Le Docteur Ihaleakala Hew Len, PH.D. répète souvent le slogan de Nik e: « Just Do it ! ». En effet, il est inutile de comprendre le fonctionnement du coeur pour rester en vie. Le coeur fonctionne de lui-même parfaitement bien, il me reste donc à lui faire confiance. C’est pareil avec le « nettoyage ». Je lâche prise et je laisse faire. Il me suffit juste de passer en mode « nettoyage » en utilisant l’outil qui me vient à l’esprit dans l’instant… C’est comme une machine à laver… Je sélectionne un programme de lavage. Jʼappuie sur le bouton et je laisse faire.

Au cours d’un stage IZI sponsors SITH® Basic 1, à part les programmes de “lavage” très connus : « Je suis désolé », « Pardonnez-moi », « Merci », « Je vous aime », on apprend plus de 70 autres techniques qui permettent de faire du « nettoyage » une activité plutôt ludique.

Au début de ma pratique, j’avais encore tendance à penser que le fait de nettoyer s’appliquait à ma relation avec les autres. En fait, grâce à cette idée de base qu’il n’y a rien ni personne à l’extérieur et que tout se passe en moi, j’ai réalisé que lorsque je dis « Je vous aime », je ne parle pas aux gens au « dehors ». Je n’essaie pas d’être « gentil » ou « spirituellement évolué », non. Tout ce que je fais c’est laisser les mémoires qui se trouvent dans mon subconscient libres de partir et afin de permettre à l’Univers de les transmuter. Je m’adresse donc à elles et à personne d’autre. Donc dire « Je suis désolé » c’est simplement comme appuyer sur la touche « Effacer » d’un ordinateur. Un problème sur l’écran de ma conscience. Hop ! J’appuie sur la touche « Je suis désolé » en continu et l’Ordinateur Universel fait le travail tout seul. Pas besoin de s’inquiéter ni de se demander si ça marche.

L’intérêt de « l’Ordinateur SITH® » c’est que toutes les touches du clavier servent à effacer. La touche « Je vous aime » est l’une de mes favorites mais dans le texte de Ihaleakala Hew Len PH.D., « Qui prend les décisions ? », sont aussi décrites la touche « Merci », la touche « Eau bleue solarisée », la touche « fraises » et la touche « myrtilles”,… Il y en a beaucoup d’autres, aussi simples, dont l’usage est expliqué en détail pendant les stages.

Avant de terminer ce petit compte-rendu à propos de mon expérience, je voudrais revenir sur cette notion de « 100% « responsabilité ». En fait ça ne signifie pas « 100% culpabilité ». Rien à voir. Ça ne signifie pas non plus que je doive faire du nettoyage un devoir fastidieux. Nettoyer est aussi simple et régulier que respirer. Lorsqu’on respire on sait qu’on respire pour soi, mais le reste, l’assimilation, les échanges physico-chimiques, pas besoin de s’inquiéter ou de « comprendre » comment faire, c’est la Vie qui s’en charge.

Pour moi, aujourd’hui, nettoyer est devenu une hygiène quotidienne qui me permet de rester autant que possible hors des jugements, des attentes et de toute perception dualiste des choses ; un avant goût de la « Paix du « Je » qui dépasse toute compréhension ».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s