Sébastien, 25 ans, raconte le pourquoi et les effets de son jeûne : 7 jours

Je m’appelle Sébastien, j’ai 25 ans, j’écris pour vous aider à mener une vie plus heureuse, plus sereine. J’ai vécu des années d’angoisse, de stress et de dépression. Je suis aujourd’hui plus confiant, plus serein et souhaite partager avec vous ce qui m’a permi de changer.

Pourquoi je vais jeûner pendant 7 jours ?

Cela fait quelques mois qu’une idée me trotte dans la tête : faire un jeûne. Et je passe enfin à l’action ! A partir de demain, je serais parti pour 7 jours de jeûne.

Quel type de jeûne ?

Vu que c’est la première fois, j’ai opté pour un jeûne dit « partiel ». Pendant 1 semaine, je ne mangerais rien de solide. Mais je pourrais quand même boire des jus de fruits et des jus de légumes.

Pourquoi faire un jeûne ?

Cela fait maintenant quelques années que je travaille sur moi, notamment afin d’en finir ave  mes angoisses et mon mal-être général.

Le jeûne me semble être idéal afin de progresser vers une vie plus sereine, ce grâce à un grand nettoyage.

 Un nettoyage sur les 3 plans :

  • Nettoyage physique : en éliminant les toxines et déchets.
  • Nettoyage psychologique : en éliminant les émotions, colères, peurs et tristesses liées au passé.
  • Nettoyage spirituel : au niveau de l’âme et de l’inconscient.

Je ne fais donc ce jeûne ni pour des raisons religieuses, ni pour perdre du poids.

3 raisons qui m’ont motivé à jeûner

1 – Jeûner pour faire un nettoyage physique

Afin de diminuer mes angoisses, j’ai déjà arrêté de fumer, et progressivement adopté une alimentation plus « sereine ». Mais je sens bien qu’il reste des toxines et des déchets liés à mon passé, où mon hygiène de vie était loin d’être aussi saine.

Après avoir fait quelques recherches, j’ai vite été convaincu des nombreux bienfaits que pouvaient apporter le fait de jeûner quelques jours. Jeûner permettrait de détoxifier tout l’organisme, et ainsi de faire un nettoyage en profondeur de tout notre corps : poumons, foie, reins, estomac, coeur…

Sur ce reportage d’Arte, certaines personnes pratiquent même le jeûne afin de guérir de problème de diabète, d’hypertension, d’arthrose, d’eczéma, d’asthme, d’obésité… Certains affirment aussi que jeûner réduirait les symptômes désagréables d’une chimiothérapie dans le traitement d’un cancer.

2 – Jeûner pour faire un nettoyage psychologique

Je n’ai jamais jeûné, alors je ne peux que supposer. Cependant j’ai lu énormément de témoignages dans lesquels des personnes dépressives ressentent qu’elles « évacuent leurs problèmes, leurs peurs, leurs angoisses… » pendant un jeûne.

Nos émotions s’inscrivent dans notre corps, dans nos organes et dans nos cellules. Je suis convaincu que jeûner me libèrera de beaucoup d’émotions négatives, de peurs et ainsi soulagera le peu d’angoisse qu’il me reste.

3 – Jeûner pour l’expérience spirituelle

La motivation n’a ici rien de religieux. Jeûner permettrait un rapprochement avec soi-même. Je veux profiter de cette expérience pour lire, méditer et me rapprocher de « qui je suis vraiment », de « qui je veux être ».

Cela me permettra en gros de faire un point sur ma vie, mes projets, mes besoins, mon idéal de vie, mes valeurs…

Jeûner est parfait pour cela pour 2 raisons :

  • D’une part, jeûner permet un nettoyage en profondeur, ce qui enlève de nombreux obstacles à une bonne connaissance de soi,
  • Au lieu d’utiliser mon énergie à manger/digérer, je l’utiliserais pour être « en phase » avec moi-même, avec mon inconscient.

Et j’ajoute que si je suis en phase avec moi, avec mes envies, mes besoins, mes valeurs, mes ambitions, mon idéal de vie… alors je n’aurais ni dépression ni angoisse.

 

7 jours de jeûne :

préparation & impressions jour après jour !

 

L’avant jeûne

J-7 : Ca y est, c’est décidé, je vais jeûner 7 jours

J’avais cette idée dans la tête depuis quelques mois. Puis je tombe successivement sur une vidéo et 2 articles qui vantent tous les bienfaits du jeûne.

Ca y est, c’est décidé, je vais jeûner 7 jours. Et je convaincs ma copine de la faire avec moi.

Je me renseigne, cherche des informations sur « comment faire un jeûne de 7 jours ». Je découvre qu’il y a 2 types de jeûne :

1 – Soit le jeûne total, pendant lequel on boit uniquement de l’eau
,

2 – Soit le jeûne partiel, où le jus de fruit pressé mélangé à de l’eau est autorisé, ainsi que le bouillon de légumes.

J’opte donc pour cette deuxième méthode : le jeûne partiel (bien qu’on ne mange rien de solide pour autant !!)

Note : il est tout de même préférable de demander l’avis de votre médecin avant de faire un jeûne.

J-3 : Début des préparatifs pour la semaine de jeûne

Comme il est recommandé, 3 jours avant le début du jeûne, j’arrête de consommer alcool, viande et café … Enfin presque… Pendant le déjeuner, mon petit côté rebelle prend le contrôle de mon corps et prépare un barbecue 🙂

J-2 : Courses pour une semaine de jeûne (pour 2)

Voici nos courses pour cette semaine de jeûne : 

            Pour l’eau aromatisée : 6 pamplemousses, 10 oranges, 6 citrons

            Et pour les bouillons : 4 Courgettes, 2 Poireaux, 1 kg de carottes, 2 navets, 3 poivrons, 5 oignons, 3 gousses d’ais, du basilic frais, 2 kg de tomates… Mais bon en ce qui concerne les recettes de bouillons, vous êtes sûrement plus expert que moi 😉

            Et enfin : 4 pack de 6 bouteilles d’eau minérale de qualité. Il est très important de boire beaucoup (environ 2 litres par jours) et de l’eau de qualité.

Dans ma tête, le jeûne a presque déjà commencé 🙂 J’ai une seule envie, ne plus manger…étrange…

J-1 : Mon annonce officielle

J’écris et publie l’article dans lequel je m’engage auprès de vous tous. Je ne peux plus reculer.

Pendant cette dernière journée, je ne mange que des fruits et des légumes crus (et un peu de pain aux céréales le matin).

J-0, Minuit : C’est parti, je ne mangerais plus pendant 7 jours !!

… J’ai faim 🙂 …

 Les 7 jours de jeûne

Première nuit difficile :

Avant même d’entammer le jour 1, je passe une nuit assez difficile. Pour moi le jeûne a déjà commencé. (Cela fait 2 jours que je mange des légumes)

Pendant 2 bonnes heures, j’ai de grosses migraines et de petites nausées. Mais bizarrement, je suis plutôt content.

Pour que vous comprenniez bien mon état d’esprit : je fais ce jeûne pour me nettoyer. Alors plus j’ai des migraines, des faiblesses corporelles, des symptômes désagréables… et plus je considère que ce que je fais est utile. Cette expérience démarre donc parfaitement.

Afin d’atténuer la migraine, je visualise comme de la fumée noir qui sors de ma tête. J’accepte la sensation et la laisse me traverser.

Je passe donc un début de nuit difficile, puis je parviens finalement à m’endormir.

Jour 1 : J’ai faim 🙂

Au reveil ma migraine a disparu. Je me souviens avoir fait un gros cauchemar…c’était sûrement ça ma migraine…

Je me lève avec la faim. Je fais quelques étirements, quelques minutes de méditation, puis je bois mon premier jus de pamplemousse coupé à de l’eau.

Le reste de la journée, mes activités varient : je vais prendre l’air, je lis, j’écoute de la musique, je bois de l’eau, je regarde Rolland Garros… Les pubs me font d’ailleurs beaucoup de mal. Mais bizarrement, j’aurais pensé avoir plus faim.
C’est tout à fait supportable.

En fin de journée, préparation du premier bouillon. Ce sera notre seul repas pendant 7 jours. Pour me donner l’impression de remplir mon ventre, j’en prends 4 bols 🙂

Petite soirée, puis je vais me coucher.

Jour 2 : Mon corps se nettoie

Cette deuxième nuit s’est faite sans problème. Mais au réveil, j’ai faim. Je me console avec de l’eau au jus.

Ce deuxième jour est le plus difficile corporellement parlant : j’ai des courbatures aux jambes, et je me sens globalement fatigué. Cette journée est aussi difficile psychologiquement : de l’angoisse et des émotions négatives remontent et un état dépressif tente de s’installer. Je laisse le tout remonter, me traverser, et s’en aller. Je ne lutte pas.

Je fais pas mal d’étirements, quelques balades à pieds et je me repose.

Je sens bien que mon corps est en train d’éliminer des déchets. Je m’attends à avoir un peu d’angoisse et d’autres migraines comme la première nuit, mais je n’en ai pas. Petit soulagement.

Je me dis que je vais sûrement déguster pendant le jour 3, car jusqu’à maintenant cela s’est plutôt bien passé.

Jour 3 :  » Je veux manger une quiche »

Au réveil, je suis moins fatigué que la veille. Je trouve cela bizarre. Mais bon, tant mieux en même temps.

Pendant ce troisième jour, j’ai comme des crises de faim. De temps en temps, j’ai des images mentales qui apparaissent avec des plats que j’aime beaucoup. Je dois être un grand fan de quiches car elles apparaissent souvent. Ma copine vit la même chose, mais pour elle, son image mentale est du fromage.

Je commence quand même à avoir certaines prises de consciences. Mon attitude vis à vis de l’alimentation est en train de changer. Je suis étonné aussi par les facultés de mon corps à si bien fonctionner après 3 jours sans nourriture.

Je me sens bien et je vais même courir 20 minutes.

Jours 4, 5, 6 : « La routine » du jeûne

Pendant ces 3 jours, je me sens bien, voir mieux !

  • Je me réveille plus tôt, et moins fatigué
  • J’ai l’esprit plus clair
  • Je m’en sors mieux avec mes émotions, et je suis très positif
  • Ce qu’il reste de mesangoisses a très nettement diminué
  • Physiquement, je me sens très bien. Je marche, je fais des balades à vélo, je fais des courses… Je suis vraiment impressionné par mon corps et ses facultés à fonctionner sans nourriture.
  • Mentalement, je me sens bien aussi. Je repousse mes limites (facilement en plus). Je suis fier et je me sens plus fort.
  • Spirituellement, je me sens plus relié aux autres et à la nature. En connexion. Je ressens parfois cette sensation d’unité. Cela me rassure d’ailleurs beaucoup. Ressentir qu’il y a autre chose.
  • Mes projets se font plus clairs, ainsi que ma motivation pour les concrétiser. Je travaille plus efficacement.

De temps en temps, j’ai bien sûr envie de manger quelque chose. Mais c’est une envie, et non une compulsion. En fait, c’est surtout le goût qui me manque. Beaucoup de toxines s’éliminent par la bouche, ce qui donne un goût pas très agréable.

Ma copine me dit que j’ai meilleur teint, et les dents plus blanches. C’est vrai qu’ayant fumé pendant quelques années, elles étaient légèrement jaunies. Elles ne le sont plus.

Jour 7 : la reprise

( Je vous avoue tout de suite, cette journée n’aura pas été une journée de jeûne.)

Au réveil, j’avais le sentiment d’avoir accompli mon défi, et j’ai donc décidé  de manger, et ce dès le petit déjeuner.

J’avais prévu d’attendre le soir, mais ça aurait été un véritable supplice. Sachant pertinemment que ce jour était celui de la reprise, mon estomac s’était déjà remis en marche.

Pour la reprise de nourriture, je vais procéder inversement que pour l’arrêt de nourriture : d’abord fruits, puis légumes, céréales, féculents, laitages et enfin viande. Je vais en profiter pour adopter une alimentation plus saine.

Mais en tout cas, quel plaisir !!!

Cette expérience aura au moins eu le mérite de me rappeler de prendre le temps de savourer les aliments, au lieu de les manger par besoin ou compulsions; au lieu de manger machinalement sans même prendre conscience du goût de ce que nous mangeons.

Manger en étant présent, comme l’explique Thich Naht Hanh dans son excellent livre « La sérénité de l’instant présent » (livre que je vous recommande très fortement).

Aujourd’hui je mange par plaisir, non par besoin.

Mon impression générale

Je crois réellement qu’il s’est passé un grand nettoyage pendant ces 7 jours. Je le ressens au niveau physique, et au niveau psychologique. Je pense quand même qu’il va falloir quelques semaines pour en mesurer complètement les bienfaits.

Pendant le jeûne, notamment pendant les premiers jours, certaines émotions négatives remontent à la surface et les symptômes  ressentis ne sont pas les plus agréables (courbatures, migraines, mal-être…). Pour faire un jeûne, il faut donc selon moi avoir fait au préalable un travail sur l’acceptation de ses symptômes et de son angoisse. Etre capable de lâcher prise quand les émotions remontent à la surface. Les laisser remonter, les regarder une dernière fois, les accepter, et les laisser partir.

Une fois ces premiers jours passés, le jeûne se fait sans trop de difficultés. On se sent plus centré et plus en phase avec soi-même. Cela permet aussi de faire le point, et de plus facilement savoir ce que l’on veut vraiment.

Une chose est sûre : après ce jeûne, je me sens beaucoup plus léger. Le nettoyage s’est fait comme je l’espérais et je le referais !

 

Un peu plus sur Sébastien :

J’étais angoissé et dépressif

Aujourd’hui je suis chaque jour un peu plus serein et un peu plus confiant.
Ce blog existe pour vous aider à soulager votre mal-être, et vous apporter sérénité au quotidien grâce à de nombreux moyens.

Je m’appelle sebastien, j’ai 25 ans et mon angoisse me contrôle de moins en moins !
 Celle-ci avaient commencé vers l’age de 20 ans à la suite d’une grosse dépression. J’ai passé ces 4 dernieres années à chercher des moyens de vivre plus sereinement avec cette angoisse. Et j’y suis parvenu.

J’ai rencontré une dizaine de thérapeutes, j’ai lu une centaine de livres, j’ai arpenté les salons de bien-être, je suis parti à la découverte des médecines alternatives, je me suis lancé dans la méditation, j’ai complètement changé mes habitudes alimentaires, arrêté de fumer, repris une activité physique, j’ai affronté chaque jour un peu plus mes peurs et j’ai mis un pied dans le monde spirituel.

Je n’ai pas de recette miracle, mais je partage avec vous mes experiences, lectures, conseils pour vivre plus serein, et je continue d’en apprendre tous les jours. J’espère et suis certain que les articles déjà présents sur ce blog sauront vous apporter un mieux-être et une sérénité que vous n’aviez plus depuis longtemps.

Aujourd’hui je pense pouvoir affirmer que je suis serein, car mes émotions ne me contrôlent plus. J’espère de tout coeur pouvoir vous aider vous aussi à vivre en paix avec vous-même et je suis persuadé que vous repartirez de mon blog plus serein.

Pour en connaître un peu plus sur mon histoire, vous pouvez aussi regarder

http://guerir-l-angoisse-et-la-depression.fr/7-jours-de-jeune-mes-impressions/

Sereinement,

Sebastien

Publicités