Hinayana
, Theravada

Trois grandes Écoles du bouddhisme

HINAYANA
 devenu THERAVADA. Au coeur de l’enseignement du Bouddha réside quatre grandes vérités. La vie est souffrance, une souffrance sans fin qui se perpétue à travers le cycle des réincarnations successives (samsara). La souffrance a pour cause l’ignorance de la véritable nature de l’homme et du monde, ignorance qui le conduit dans une quête incessante du bonheur par la satisfaction de ses désirs et son attachement à sa propre existence et à celle des autres qui le condamnent à se perpétuer. Le bonheur ne peut qu’être temporaire car rien n’est durable : l’univers est soumis à la loi de l’impermanence, tout est en constante transformation. Le but ultime de l’homme consiste à atteindre le nirvana, un état d’illumination qui, par la pratique quotidienne des vertus les plus exemplaires, met fin à l’ignorance, et partant, à la souffrance, brisant ainsi le cycle des réincarnations. L’être atteint alors un état de conscience au-dessus de toute définition. Quête philosophique complexe, doctrine sans dieu centrée sur le salut individuel, le nirvana n’était à toutes fins pratiques réservées qu’aux lettrés qui pouvaient accéder aux ordres monastiques. Cette doctrine donna naissance à plusieurs écoles, toutes centrées sur la voie monastique comme moyen d’atteindre le salut individuel. Simplifié à l’extrême, tel est l’essentiel de la doctrine originelle Theravada.

Publicités