Vajrayana

VAJRAYANA : vers le Ve siècle, sous l’influence des doctrines tantriques hindoues, l’une de ces sectes intégra aux principes du Mahayana, des pratiques et des croyances populaires issues de croyances animistes, donnant ainsi naissance au Vajrayana (Véhicule du Diamant). Le Vajrayana préconisait le recours à un ensemble de rituels ayant pour but de canaliser l’énergie pour progresser plus rapidement sur la voie de l’éveil. Introduit au Tibet en 640, lorsque le roi Songtsen Gampo fit de cette doctrine la religion d’État, le Vajrayana fut confronté à la religion bon essentiellement animiste. Les prêtres bonpos usaient de pratiques magiques et divinatoires pour soi-disant manipuler les mauvais esprits. Malgré leur grande rivalité, ces deux religions partageaient une même conception de l’univers, une superposition de trois mondes : le monde supérieur des dieux et bons génies, le monde médian des hommes et des animaux et enfin le monde inférieur des esprits malfaisants. Tant les prêtres bonpos que les prêtres bouddhistes cherchaient à maîtriser le monde supérieur et le monde inférieur. À cette fin, le Vajrayana incorpora des pratiques tantriques.