Tout EST en moi

Tout est en moi
 ou L’art de commander une tasse de café

By Patrice Julien (référent en France, Belgique et Suisse)

J’avais souvent entendu répéter « Tout est en toi » et ça m’avait paru intellectuellement séduisant d’autant plus que la plupart des textes sacrés disaient la même chose. Le savoir, c’est déjà un premier pas mais je me demandais aussi comment garder le contact avec ce « tout en moi » appelé aussi « Royaume Intérieur ».

Ce qui posait surtout problème dans mon expérience avec ce principe, c’est que de temps en temps, « l’inspiration » coulait d’elle-même et qu’à d’autres c’était le silence total, comme s’il n’y avait plus rien qui réponde, en moi… Les moments d’inspiration me prouvaient qu’il y avait bien « quelque chose » mais les moments de silence eux, m’amenaient à me demander: « Pourquoi y a-t-il des moments où ça ne marche pas ? »

J’ai cherché la réponse pendant des années et un matin j’ai reçu un mail concernant une technique appelée « l’I-Dentité de Soi par le Ho’oponopono® ». A la lecture de la description de cette technique, j’ai senti l’univers autour de moi basculer, se structurer sous une forme nouvelle. Le sens de ce : « Tout est en toi » m’est soudain apparu sous la forme du soleil qui brillait dans le ciel, du vent, des arbres, de mon épouse en face de moi, du café et des toasts sur la table…Oui, tout, tout est bien en moi, littéralement…Il n’y a pas d’extérieur. Ce n’était pas un simple ajustement de mes croyances mais une véritable mutation de conscience, l’Unité : un seul univers, sans distinction intérieur/extérieur.

Si « tout se produit en nous », il n’est pas surprenant de voir des « synchronicités » se produire. Quelques mois plus tard un stage d’I-Dentité de Soi par le Ho’oponopono® avec le Docteur Hew Len était organisé au Japon, à Tokyo ou je vivais. Avant le stage, j’avais lu tout ce que j’avais pu trouver sur le net et en librairie mais participer à un Basic 1 s’est révélé comme une expérience totalement différente de ce que j’avais imaginé. La même différence qu’il y a entre apprendre les arts martiaux ou la natation tout seul avec un livre et sous la direction d’un professeur expérimenté.

Une formation « SITH® », c’est le « téléchargement » du procédé à travers une pédagogie à la fois progressive et très concrète. Pas de spéculation intellectuelle, juste l’application pratique de cette règle de base : « C’est mon Temple, je le garde impeccable ». J’avais cru tout comprendre et tout sentir en lisant mon mail matinal mais au cours de mon premier Basic 1 et tous les suivants j’ai réalisé que les « mémoires » et les habitudes ne lâchent pas prise aussi facilement qu’on le pense. Il ne suffit pas de se dire « J’ai compris! ». Il faut garder cette vigilance de tous les instants qu’on appelle : « Le nettoyage ».

Il y a des millions d’années d’informations stockées sur mon disque dur. Que je remonte le long de mon arbre généalogique jusqu’au premier atome dont je suis issu ou que je pense en termes de vies antérieures, je n’ai pas besoin d’être voyant pour me dire qu’il doit y avoir quelque part en moi pas mal de données non résolues qui attendent la première occasion pour essayer de retrouver la Paix…

Tout est en moi… ça signifie donc aussi que tous les gens que je rencontre, tous les lieux, toutes les occasions qui se présentent à moi tous les jours viennent me dire : « mémoires, mémoires, mémoires ». Pratiquement ça veut dire que lorsque j’entre dans une gare bourrée de monde, tout est en moi, que lorsque la télé présente quoi que ce soit aussi,…TOUT, oui TOUT EST EN MOI…

Quelle responsabilité ! Mais en même temps quel réconfort de savoir que nettoyer dépend uniquement de moi. Je n’ai pas besoin de forcer les autres à changer. Pas besoin d’attendre les prochaines élections pour que le monde évolue : je suis le seul en charge. Cette responsabilité à 100% est la clé de la liberté. Je cesse de juger ce qui se produit, je cesse de me dire qu’il faut que je change les autres ou le monde, la seule chose que j’aie à faire c’est de laisser partir ces « mémoires » en moi, tout ce passé non résolu qui m’empêche de voir le présent tel qu’il est : au delà de toute compréhension.

Au cours des classes SITH®, on apprend un aspect important de la pratique : « passer la main ». Une fois que l’on a accepté d’être responsable à 100%, le reste ne dépend plus de nous. Non, nous n’avons pas besoin de passer en personne l’aspirateur dans les recoins pour faire disparaître les mémoires qui traîneraient derrière les meubles. Pas besoin non plus de se demander : « Comment vais je bien pouvoir faire pour résoudre ce problème ? « . Tout cela est aussi automatique qu’avec un ordinateur. Mon intention de nettoyer et la cohérence de mon attitude suffisent à déclencher l’action de l’univers tout entier. Le fait de m’excuser et de demander pardon pour toute pensée en moi ayant pu générer le problème est suffisant. C’est comme mettre sa poubelle devant sa porte le jour de ramassage ou effacer un document sur un ordinateur.

Le plus difficile n’est donc pas l’effacement des mémoires puisque c’est quelque chose qui ne peut être fait que par le Créateur. La seule difficulté c’est de ne pas oublier, quelles que soient les conditions, le fait que « Tout est en moi ». Cet aspect, c’est la partie qui demande le plus d’attention. C’est pour ça qu’il y a des gens qui continuent à s’inscrire à des formations SITH® même après avoir assisté à des centaines de BASIC1. A chaque fois on y découvre de nouveaux aspects du nettoyage. A chaque participation on prend conscience un peu plus de la facilité avec laquelle on peut tomber dans le piège des mémoires…

Chaque instant est une occasion de me rappeler ou d’oublier que je dois nettoyer. Lorsqu’un problème quel qu’il soit se présente à ma conscience, je peux commencer à poser des questions, à juger, à prendre position, à attendre quelque chose de précis,… Il est tellement tentant de penser que les choses se passent quelque part « à l’extérieur » et que je peux les modifier. Vais-je me rappeler que c’est un piège ? Vais-je avoir le réflexe de réaliser que si j’essaie de contrôler à nouveau j’entre dans le jeu des mémoires ? Avec de la pratique je réalise une chose, c’est qu’à chaque fois que j’essaie de résoudre les choses avec mon esprit logique je gagne un nouveau voyage sur le « grand huit » des mémoires.

La pratique renforce la cohérence. Aujourd’hui, aussitôt que certaines situations ou conversations entrent dans mon champ de conscience, j’entends une voix qui dit : « Danger ! Ne pas toucher, ne pas prendre position, ne pas imposer de solution… » Je me rappelle alors que la meilleure chose à faire est de penser ou dire intérieurement : « Je demande que les pensées, croyances ou mémoires en moi qui ont provoqué ce qui apparaît sous la forme de cette situation soient libérées et transmutées en pure lumière…Je demande pardon pour tout ce qui en moi a pu générer cela. Que seul l’Amour Règne ! Et il en est ainsi. »

Et il en est ainsi ! 
Ça peut paraître simpliste et pourtant, lorsque je prends place à la terrasse d’un café il suffit de dire : « Un café s’il vous plait » et au bout d’un moment le café arrive naturellement sur ma table… Ma seule responsabilité est de commander et de laisser les choses se produire, dans une attitude de totale confiance…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s