Origine traditionnelle

Au delà des moyens traditionnels, Ho’oponopono

Une interview avec … Morrnah Simeona and Dr. Stan Hew Len*

par Deborah King — contributeur régulier du New Times

« Nous pouvons faire appel à la Divinité qui connaît notre schéma personnel, pour guérir toutes les pensées et mémoires qui nous empêchent d’avancer », confie Morrnah Simeona dʼune voix douce. « Il sʼagit dʼaller au-delà des moyens traditionnels dʼaccès à la connaissance de nous-mêmes ».

Le procédé dont parle Morrnah repose sur une ancienne méthode Hawaïenne de réduction du stress (lâcher prise) et de résolution de problèmes appelée Hoʼoponopono. Le mot Hoʼoponopono signifie rendre droit, rectifier une erreur. Morrnah est une Kahuna Lapaʼau originaire de Hawaï. Kahuna signifie « gardien du secret » et Lapaʼau signifie « spécialiste guérisseur ». Elle fut choisie pour être Kahuna quand elle était encore enfant et reçut le don de guérir à lʼâge de trois ans. Elle est la fille dʼun membre de la cour de la reine Liliuokalani, dernier souverain des Iles de Hawaï.

Le procédé qui est actuellement transmis est l’adaptation au monde moderne dʼun ancien rituel spirituel de purification. Il sʼest révélé tellement efficace que Morrnah a été invitée pour l’enseigner aux Nations Unies, à lʼOrganisation Mondiale de la Santé et dans de nombreuses institutions à travers le monde.

Comment fonctionne le Hoʼoponopono ? Morrnah explique : « Nous sommes la somme de toutes nos expériences, ce qui revient à dire que nous sommes encombrés par nos passés. Lorsque nous expérimentons du stress ou de la peur dans nos vies, si nous nous observions attentivement, nous pourrions nous rendre compte que la cause est en fait une mémoire. Ce sont les émotions qui sont liées à ces mémoires qui nous affectent actuellement. Le subconscient associe une action ou une personne dans le présent avec quelque chose qui sʼest produit dans le passé. Lorsque cela se produit, les émotions sont activées et le stress survient ».

Elle poursuit, « Le but principal de ce procédé et de découvrir la Divinité en nous. Le Hoʼoponopono est un outil très profond qui permet à chacun de développer une relation de coopération avec la Divinité à lʼintérieur de lui-même et dʼapprendre à demander quʼà chaque instant, nos erreurs en pensées, paroles, faits et actions soient nettoyées. Le procédé vise essentiellement la liberté, la totale libération du passé ».

La mémoire de toutes les expériences, depuis le premier instant de notre création, il y a des temps immémoriaux, est enregistrée sous une forme-pensée et stockée sur le plan éthérique. Cet incroyable ordinateur/enregistreur est aussi connu sous le nom de subconscient, Unihipili, ou aspect enfant à lʼintérieur de chacun de nous. Lʼenfant intérieur est tout à fait réel et représente une partie du Soi. Les autres aspects sont la Mère, identifiée aussi sous le nom de Uhane ou mental rationnel, et le Père, superconscient ou aspect Spirituel. Ils forment tous trois la famille intérieure, qui en collaboration avec le Créateur Divin constitue lʼidentité de Soi. Tout être humain dans la création, toute plante, tout atome et toute molécule possède ces trois aspects mais cependant le schéma de chacun est totalement différent.

La tâche la plus importante pour chacun est de trouver sa véritable identité et sa véritable place dans lʼUnivers. Le procédé permet dʼaccéder à cette compréhension.

Le but du Hoʼoponopono est de : 1) Rester relié avec la Divinité Intérieure moment par moment 2) Demander que chaque mémoire et son contenu soit purifiée. Seule la Divinité peut le faire. Seule la Divinité peut effacer ou corriger les mémoires et les formes pensées. Puisquʼelle nous a créés, la Divinité seule sait ce qui se passe à lʼintérieur de nous.

Dans ce système, nul besoin dʼanalyser, de résoudre ou de sʼoccuper des problèmes. Puisque le Divin nous a créés, il suffit de se tourner directement vers Lui et de lui demander de corriger et de nettoyer ce qui doit lʼêtre.

Dans le domaine de la résolution de problèmes : le monde est une réflexion de ce qui se passe à lʼintérieur de nous. Si vous expérimentez de lʼirritation ou un déséquilibre, cʼest à lʼintérieur de vous-même quʼil faut vous tourner et non pas à lʼextérieur, vers ce qui semble causer le problème. Tout stress, déséquilibre ou maladie peut être corrigé en travaillant ainsi uniquement sur vous même. Il est important de signaler que ce système est totalement différent des autres formes de Hoʼoponopono : Dans la méthode traditionnelle tous ceux qui sont impliqués dans le problème doivent être physiquement présents pour le résoudre ensemble. Dans la méthode de Morrnah, tout peut être géré par vous et la Divinité. Vous nʼavez pas besoin de vous éloigner dʼun centimètre de vous-même pour obtenir lʼaide ou les réponses nécessaires. Personne ne pourra jamais vous donner de meilleures informations que celles que vous pourrez trouver à lʼintérieur de vous-même.

Morrnah recommande particulièrement le Hoʼoponopono à ceux qui travaillent dans les métiers du soin et de la guérison : « Il est important de nettoyer les liens karmiques avec vos clients avant de commencer à travailler avec eux, ainsi vous ne réactiverez pas de vieilles choses entre vous. Peut-être ne devez-vous pas travailler du tout avec certaines personnes. Seule la Divinité le sait. Si vous travaillez avec une personne avec qui vous ne devriez pas, vous pouvez prendre sur vous tout son problème et tout ce qui y est associé. Cela peut provoquer un épuisement. Le Hoʼoponopono propose des outils pour éviter que cela se produise ». Morrnah a souhaité que dans la société Occidentale, chacun dʼentre-nous puisse contribuer à la réduction du stress. « Les Occidentaux ont les plus grandes difficultés à laisser lʼintellect de côté. Il est très difficile pour un mental Occidental dʼaccéder à lʼʼEtre Supérieur parce que dans dans les églises Occidentales, le mode d’accès aux Etres Supérieurs n’est pas vraiment révélé ». Elle poursuit :  » lʼhomme Occidental est allé très loin avec son intellect, celui-ci divise et maintient les gens séparés. Ainsi lʼhomme devient destructeur parce quʼil manipule et contrôle plutôt que de laisser la force créatrice du Divin couler à travers lui, lui inspirant lʼaction juste ».

Morrnah travaille avec son associé le Docteur Stanley Hew Len* qui a passé plusieurs années comme psychologue clinicien à lʼHôpital Régional de Hawaï. Il a obtenu des résultats impressionnants en utilisant cette méthode avec les criminels psychopathes les plus dangereux et les plus violents de Hawaï. Cependant, il ne leur parlait pas, il ne demandait pas à les examiner. Il se contentait dʼécrire leurs noms et de travailler sur lui-même. Il nettoyait ses jugements, croyances, attitudes et demandait à la Divinité ce quʼil pouvait faire pour cette personne. Au fur et à mesure que ces liens et mémoires étaient nettoyés, les patients guérissaient. « La Divinité », commente Stan, « dit quʼil est temps de ramener tous les enfants à la maison ».

[*Egalement connu sous le nom de Docteur Ihaleakala Hew Len.]

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s