Le souvenir constant

La méditation, le nettoyage (cleaning) et la prière forment les éléments de base de la pratique du Sahaj Marg. Notre pratique devient dynamique et remplie de vie et de sentiment quand elle mène au souvenir et à l’expérience de notre connexion avec le divin en nous. Nous cultivons cette connexion existante au moyen d’un entraînement spécifique du mental et du cœur que nous qualifions de souvenir constant.

Dans nos efforts pour nous souvenir constamment, nous émettons une suggestion subtile, plaçant le divin à la place du moi dans toutes nos pensées et activités – de fait, le divin est celui qui agit. Sentant cette présence intérieure guider nos pensées et actions nous avançons alors avec foi et confiance apportant à chaque tâche le meilleur de nos efforts, sans nous attacher aux résultats.

Quand nous aimons quelqu’un, nous nous souvenons de lui ou d’elle. Le Sahaj Marg nous enseigne que l’inverse est également vrai : nous en viendrons à aimer ce dont nous nous souvenons. La pratique du souvenir finit par conduire à la pensée constante du divin dans toutes nos activités, pour aboutir à cultiver notre amour croissant et notre union avec Dieu.

« Cette seule chose – le souvenir – amène toute chose dans son sillage. Si le souvenir est là, soyez assuré que celui dont vous vous souvenez est près de vous. » Babuji

Extrait du site officiel sahajmarg.org

http://www.sahajmarg.org/constant-remembrance

 

Publicités