Principes fondamentaux

La base de la méthode Sahaj Marg consiste à se référer à son propre cœur pour être guidé. Nous savons que le cœur est le centre de l’organisme physique, là où le sang est purifié. Conformément à la tradition védique indienne, le Sahaj Marg enseigne que le cœur est aussi le centre du système spirituel. Au moyen d’une pratique de méditation qui dirige le mental vers le cœur, le cœur et le mental travaillent tous deux de concert pour l’évolution de l’individu vers l’état spirituel le plus élevé.

Un mental indiscipliné est sujet à l’hyperactivité et à des réactions émotionnelles, occasionnant souvent des comportements instables. Toutes nos expériences – actions et réactions, pensées et émotions – laissent des impressions sur le cœur. Ces impressions, appelées samskaras, s’accumulent au fil du temps, influençant notre appréciation de la réalité et, par conséquent, nos actions. Il en résulte un cercle vicieux qui pourrait freiner notre croissance spirituelle. Un guide spirituel compétent peut enlever ces impressions et complexités profondément incrustées, ouvrant ainsi la voie au changement.

En coopération avec notre guide spirituel, notre effort individuel pour apporter en nous le changement est favorisé par la pratique journalière de la méditation qui comprend la méditation du matinle nettoyage (cleaning) du soirla prière-méditation, et le souvenir (La pratique). Le système Sahaj Marg offre également des points de repère pour la vie quotidienne appelés Les dix Maximes qui nous aident à édifier notre caractère.

Par notre pratique de méditation, nous apprenons à contrôler le mental et à élargir sa capacité en détournant gentiment notre attention vers une pensée continue de la présence divine dans notre cœur. Le Sahaj Marg enseigne que Dieu est simple et que, par conséquent, le chemin qui mène vers Dieu doit, lui aussi, être simple. Ainsi, le système ne requiert ni chants religieux, ni mantras, ni postures spéciales et il n’y a aucun rituel élaboré à accomplir. La pratique est l’expérience du ressenti, nous permettant de méditer, d’observer et d’évaluer les résultats par nous-mêmes.

Les deux aspects fondamentaux de l’entrainement spirituel du Sahaj Marg sont le travail exécuté par le guide spirituel ou Maître et le travail effectué par l’individu. Notre effort personnel consiste à pratiquer la méditation journalière comme elle est prescrite et à former notre caractère. C’est la tradition du Sahaj Marg de pourvoir les aspirants d’un maître vivant qui se rend disponible pour l’individu, leur donnant ainsi l’occasion d’apaiser leurs conflits intérieurs sous ses soins affectueux. De plus, un maître vivant est capable de raffiner la pratique et les enseignements pour qu’ils demeurent adaptés au monde actuel et aux besoins du moment.

« Le premier effort à faire dans le système d’entraînement du Sahaj Marg est donc de veiller, dès le début, au nettoyage et au contrôle convenables du mental afin qu’il soit délivré de sa grossièreté et de ses tendances discordantes. » Babuji

Le Sahaj Marg, par dessus tout, nous enseigne cette vérité essentielle : je suis ce que je suis à cause de ce que j’ai fait ou pensé dans le passé. Je serai à l’avenir ce que je souhaite être si j’agis et pense de façon correcte maintenant, dans le présent. Ainsi toute la responsabilité de son développement spirituel repose sur l’abhyasi.”

– Chariji

Extrait du site officiel sahajmarg.org

http://www.sahajmarg.org/what-is-sahaj-marg