Chakras & Nadis

En plus de notre corps physique visible, nous disposons de corps subtils. Cet ensemble de corps subtils se divise en 3 éléments fondamentaux :

  • L’aura située au-delà de notre corps physique, appelée aussi les corps subtils ou corps énergétiques.
  • Les chakras situés en interface entre notre corps physique et l’aura, appelés aussi centres énergétiques ou roues énergétiques.
  • Les nâdis situés à l’intérieur de notre corps physique, appelés aussi canaux énergétiques, véhiculent le Prana.

 1. Les chakras

En sanskrit, Chakra signifie roue. Nous avons 7 chakras majeurs et 21 chakras mineurs.

Les 7 chakras majeurs correspondent aux principaux centres nerveux du corps physique. Chacun des principaux chakras se forme là où les tracés lumineux permanent se croisent 21 fois :

  • 1er chakra ou chakra de base ou chakra racine ou chakra Muladhara ou centre coccygien
  • 2e chakra ou chakra sacré ou chakra Swadhishthana
  • 3e chakra ou plexus solaire ou chakra Manipura
  • 4e chakra ou chakra du coeur ou Anahata chakra
  • 5e chakra ou chakra de la gorge ou Vishuddha chakra
  • 6e chakra ou chakra du 3e oeil ou Ajna chakra
  • 7e chakra ou chakra coronal ou Sahasrara chakra

Nous allons citer ces chakras aussi avec le nom sanskrit afin d’y associer la vibration correspondante.

Ces 7 chakras majeurs se situent des deux côtés du corps. Sur la partie frontale (devant), chaque chakra est lié, respectivement dans son domaine d’action, aux sensations. Leurs contreparties sont liées, sur la partie postérieur (derrière), chacune respectivement à son domaine d’action, à la volonté.

Les 21 chakras mineurs se situent aux points où les fils d’énergie se croisent 14 fois notamment le point au mileu de la paume de main.

Les chakras, surtout les 7 principaux, sont responsables de notre bien-être physique, émotionnel, mental et spirituel.

Le 1er chakra et le 7e chakra sont particuliers puisqu’ils ont chacun une 3e ouverture pour permettre l’entrée de la force majeure du champs d’énergie qui circule dans la colonne vertébrale en passant par tous les chakras. Lorsque je suis debout, le 1er chakra s’ouvre en plus vers le bas, la terre, et le 7e, en plus vers le haut, le ciel.

Chaque chakra peut être visualisé comme un entonnoir qui s’ouvre vers l’extérieur. A l’entrée du chakra, il y a un tourbillon d’énergie comme celui que l’on peut voir dans l’eau, dans l’air, dans les cyclones ou ouragans. L’énergie qui y circule provient du champs d’énergie universelle que des scientifiques connaissent déjà.

Les trois premiers chakras correspondent, travaillent, représentent, le corps physique. On les appelle aussi les trois chakras du plan inférieur. Le 4e chakra, chakra du coeur ou Anahata chakra, est dans le plan astral. Il est l’interface ou le pont entre les 3 chakras inférieurs et les 3 chakras supérieur. Les chakras 5 à 7 sont sur la plan supérieur, c’est-à-dire spirituel.

Chacun des trois chakras inférieurs est en relation, respectivement, avec un chakra supérieur :

Chakra

 

Inférieur / Physique Supérieur / Spirituel
1er / Muladhara Aspect physique
2e / Swadhishthana Aspect émotionnel
3e / Manipura Aspect mental
4e / Anahata Coeur : interface transformation
5e / Vishuddha Apsect physique
6e / Ajna Aspect émotionnel
7e / Sahasrara Aspect mental

Chacun des 7 principaux chakras correspond respectivement à une couche de l’aura. L’échange énergétique avec la couche de l’aura, s’effectue au coeur du chakra.

Les chakras sont à l’interface ou le pont entre les différentes couches de l’aura à l’extérieur de notre corps physique et les nâdis, ces circuits subtils qui transmettent l’énergie à l’intérieur de notre corps dans les autres chakras.

2. L’Aura

L’aura se base sur un système énergétique de mouvements, de formes et de couleurs.

Chacune des 7 couches de l’aura est en correspondance avec son chakra respectif :

Les 3 premiers correspondent au plan physique (aspect inférieur) :

  • 1er chakra ou chakra Muladhara,“travaille” avec le 1er corps : le corps éthérique.
  • 2e chakra ou chakra Swadhishthana, “travaille” avec le 2e corps : le corps émotionnel.
  • 3e chakra ou chakra Manipura, “travaille” avec le 3e corps : le corps mental.

 Le 4e est le pont entre l’inférieur et le supérieur :

  • 4e chakra ou chakra du coeur ou Anahata chakra, “travaille” avec le 4e corps : le corps astral.

Les 3 derniers correspondent au plan spirituel (aspect supérieur) :

  • 5e chakraou chakra de la gorge ou Vishuddha chakra, “travaille” avec le 5e corps : le gabarit éthérique (aspect physique).
  • 6e chakraou chakra du 3e oeil ou Ajna chakra, “travaille” avec le 6e corps : le corps celeste (aspect émotionnel).
  • 7e chakraou chakra coronal ou Sahasrara chakra, “travaille” avec le 7e corps : le corps kéthérique (aspect mental).

Imaginez, visualisez, la 1ère couche de l’aura qui fait environ 2 à 3 cm d’épaisseur à partir de notre peau. A partir de là, le chakra équilibré est ouvert d’environ 15 cm.

3. Les Nâdis et le Prana

Les Nadis sont des canaux subtils se trouvant à l’intérieur du corps physique et qui ne sont pas visibles à l’œil nu et non détectables avec les appareils actuels classiques.

Nâdis, en sanskrit signifie « tuyau », « réceptacle », « veine ». Son rôle consiste à véhiculer le Prâna à travers le système énergétique subtil.

Les nâdis relient les chakras entre eux. Les acuponcteurs chinois et japonnais utilisent le même système énergétique qu’ils appelent les méridiens.

Les textes anciens, hindous et tibétains, parlent de 72 000 nâdis et d’autres écritures anciennes parlent de 350 000 nâdis.

Les canaux énergétiques les plus importants sont Sushumna situé à l’intérieur de la colonne vertébrale et qui conduit la Kundalini, et Ida et Pingala situés de part et d’autre de la colonne vertébrale.

Dans le système énergétique humain, les chakras reçoivent, transforment et distribuent les différentes fréquences prâniques.

La Kundalini nettoie et équilibre tout le système énergétique, elle illumine les qualités pures des chakras.

Le prâna en sanskrit signifie énergie absolue, c’est la même chose que le Ki en japonnais et le Chi en chinois.

La racine lexicale sanscrite se traduit par « il respire », le « souffle » et la « respiration ».

Le Prāṇa est l’énergie qui circule par les Nadis. Cette énergie peut être ressentie comme un fluide tantôt brûlant à travers pingala nāḍī, tantôt rafraîchissant à travers ida nāḍī, engendrant des sensations et émotions très variables.

Le niveau de conscience de chaque forme vitale dépend des fréquences prâniques qu’elle est capable d’assimiler et de stocker.